BACKUP MEDIA

News

Press

2008-05-18

 

Backup, l’agence parisienne spécialisée dans le financement de films indépendants, a suivi depuis l’origine le financement de Tokyo ! (Comme des Cinémas), présenté à Un certain regard, et participé à Je veux voir (Mille et Une Productions), projeté hier dans la même section.

Backup affiche au bout de six ans d’existence une clientèle mi-étrangère, mi-française. « Nous ne produisons pas mais nous souhaitons proposer des solutions de financement pour que les talents , c’est à dire les réalisateurs et les producteurs, puissent au mieux monter leur film », explique Joël Thibout, l’un des quatre fondateurs avec Baptiste Babin, Olivier Aknin et David Atlan-Jackson.

Dès l’origine, ils se sont spécialisés dans les montages financiers étrangers complexes pour les indépendants. Ils se sont renforcés il y a deux ans avec la création de la Sofica Coficup, au modèle innovant (elle se garantit sur les revenus internationaux des films). Depuis Backup a créé une deuxième Sofica, Cofanim, avec les quatre grosses structures du secteur, Futurikon, Moonscopp, Millimages et Xilam. »Au total, en 2007, nous avons levé 15M€ dont 7,2M€ sur es Sofica », précise Joël Thibout. Sur Coficup, 30% de l’enveloppe sont consacrés au développement en injectant de l’argent dans les programmes de sociétés de production, dont The Film (Michael Gentile), Comme des Cinémas (Masa Sawada) ou Les Films du Poisson (Yaël Fogiel et Laetitia Gonzales).

Le spectre d’intervention de Backup est toujours aussi large. Dans les derniers films sur lesquelles elle est intervenue, il y a Les regrets de Cédric Khan, avec Yvan Attal et Valeria Bruni Tadeschi, Triage de Danis Tanovic, avec Colin Farrell et Paz Vega, ainsi que Ricky, le prochain François Ozon, avec Sergi Lopez et Alexandra Lamy.

Sarah Drouhaud
18 Mai 2008

BACKUPFILMS     |     BACKUPSTUDIO     |     B MEDIA FINANCE & FUNDS

Copyright © 2018 BACKUP MEDIA

INVESTORS ▶︎